Ce que j’en dis... moi…

 

Home


 

 

Violer un prêtre n’est pas
une bonne façon
de provoquer une rencontre avec Dieu.
Je ne puis t’en suggérer une meilleure parce que,
comme tu le sais, je ne suis pas croyant. Mais
je sais que ce n’est pas la bonne.

Manger la chair desséchée de ta grand-mère
ne réveillera pas en toi les souvenirs de
tes vies passées. Je ne suis pas
à proprement parler un anthropophage et
ne puis te recommander le régime
adéquat. Mais je ne crois pas que ce soit
le bon.

Narcotiser les hommes pour
les décapiter, réduire
leurs têtes et
les introduire ensuite comme de
petites perles sans éclat dans ton
conduit vaginal afin qu’elles
se confondent avec tes ovaires
n’est en aucune cas l’assurance d’une
réalisation maternelle. Je ne suis
ni Jivaro ni gynécologue,
et ma légendaire inhabilité financière
ne m’autorise pas à t’offrir
une meilleure garantie.
Mais je sais que ce n’est pas la bonne solution.

Parler, rire, coucher avec moi,
dire que je te comble tellement, croire
en l’amour, me voir demain,
ces choses, tu les verras toujours en
dernière position
dans le classement des systèmes efficaces pour
atteindre à la certitude de ton sexe.
 

(le poète hausse les épaules)

 

Mais bon, si tu ne t’en rends pas compte...