Je te préviens

 

Home


 

 

 

 

Ne franchis pas
cette ligne.

Mais s’il arrive malgré tout
que le corbeau de l’amnésie ou
le reflet d’un soldat jaune
dans un miroir brisé, ou une pagode, ou
tout autre vecteur asymptomatique
t’inocule le virus de l’obstination,
eh bien,
là, bon,
d’accord, mais alors

ne tourne pas cette page, non,
parce que derrière cette page il reste encore
un poème,
vaste ? déclamatoire ?
intolérable ?
et on sait bien que le désir est la
forme qu’adopte
la désolation
pour satisfaire sa curiosité
à nos dépens.
 

 

 

 

 

Home